LEKOLOZIS – 05 ZWIN 2021 – NIM 12, SERI 2

Démocratie participative

Kreol Morisien en grade 10 et levée de la motion de suspension des deux députés de l’opposition

Il ne suffit pas d’élire un gouvernement, encore faut-il suivre de près ses travaux en particulier au Parlement pour assurer son fonctionnement démocratique. Telle est notre conclusion suite à la décision du gouvernement d’introduire le Kreol Morisien en grade 10 et celle du PM de lever sa motion de suspension contre les députés de l’opposition afin qu’ils puissent participer aux débats budgétaires.

Les lecteurs de Lekolozis se rappelleront des deux articles publiés le dimanche 9 mai 2021 dans le numéro 11 du journal. L’un, par Sylvio Michel qui a mis en évidence l’impossibilité des députés de  l’opposition de poser leurs questions ou d’obtenir une réponse sur l’avenir incertain de l’enseignement du Kreol Morisien après le grade 9 ; l’autre article, par Didier Michel qui a souligné le caractère exceptionnel de la suspension de deux députés de l’opposition qui risquait de les écarter des débats budgétaires.

Il faut croire qu’en soulevant ainsi la question de la gestion démocratique des travaux parlementaires, les deux articles ont « tapé dans le mille » : quatre jours après leur publication, le jeudi 13 mai, la décision du gouvernement d’introduire le Kreol Morisien au grade 10 dès juin 2021 est annoncé dans le journal télévisé de la MBC ; dans la séance parlementaire de la semaine suivante, le PM retire sa motion de suspension contre les députés de l’opposition afin qu’ils puissent participer aux débats budgétaires.

Il nous faut ajouter que le matin du jeudi 13 mai, dans une lettre postée en express à Madame Dookun-Luchoomun, ministre de l’Éducation, Sylvio Michel a sollicité un rendez-vous pour discuter du droit des élèves de choisir le Kreol Morisien en grade 10 et pour les examens de la SC. Il a rappelé à la ministre l’issue positive de leur rencontre en avril 2017 au sujet de la formation et du recrutement des enseignants de la langue au niveau secondaire (cf. photo d’archives). La question du Kreol Morisien comme sujet d’examen en SC avait déjà été abordée lors de cette rencontre et la réponse obtenue à l’époque était que le ministère avait commencé les discussions avec Cambridge.

Tout ceci ne fait que souligner la nécessaire participation de la société civile au bon fonctionnement de la démocratie. Le citoyen ne peut se contenter d’une posture de spectateur critique, ni de celui d’un charmeur intéressé ou d’un vulgaire pion manipulable. Il lui faut s’engager pour veiller au respect des principes démocratiques par le gouvernement élu.

La démocratie n’est nulle part un acquis et nécessite une vigilance et des efforts constants de tous les acteurs sociaux : le cas des États-Unis en particulier pour passer du gouvernement de Trump à celui de Biden, en est un exemple éloquent. Les décisions positives du gouvernement quant au Kreol Morisien et des députés suspendus soulignent les assises dont dispose notre pays pour progresser dans le sens d’une plus grande démocratie.

Disclaimer: The opinions expressed in this document are the responsibility of the author and do not necessarily reflect the views of other members of this organization.

Abonnez-vous aux actualités Global Greens